Un jeu d’échecs Géant artistique à la fondation Bemberg

, par Jacques Bouthier

Comment est né l’idée du jeu d’échecs géant ?

L’idée vient des voyages du directeur dans les pays anglo-saxon, en particulier New York.

Pouvez-vous me dire quelques mots du créateur, Olivier ?

Je suis le régisseur de la Fondation Bemberg depuis 20 ans. J’adore le bricolage depuis l’âge de 15 ans.

Comment est-il conçu, matériaux ? Dimensions ?

Ce jeu n’est construit qu’à partir de bois provenant de caisse que je démonte, servant aux transports des œuvres.
Important : Nous sommes le seul musée de la région à vouloir conserver et
recycler le bois. Il est non traité.
La plupart du temps, ces caisses sont ramenées au dépôt du transporteur,
détruites ou brulé.

Pour la peinture, le vernis et la colle blanche, ils sont tous à l’eau, sans
produit toxique.
La pièce la plus grande (le roi), mesure 76 cm.
Le pion (le plus petit) fait 56cm.

Etant debout pour jouer et afin d’éviter aux joueurs de se baisser, cela me paraissait plus aisé pour eux pour déplacer les pièces.

Les différentes étapes de création ?

La première étape a été de mesurer les carreaux de la loggia, afin de connaitre le diamètre des supports. Une fois connu, j’ai dessiné deux prototypes pour les pieds, sur du carton.

Concernant les socles, j’avais déjà mon idée d’épaisseur avec plusieurs cercles.je voulais que cela ressemble aux socles des bronzes, avec le personnage encastré dedans.

Les étapes de la création

Combien de temps de travail cela a-t-il représenté ?

Une semaine pour réaliser les socles.
Un mois a été nécessaire pour fabriquer toutes les pièces..
Le découpage des photocopies environ 15 jours.

6 personnages (recto-verso) pour les 32 pièces. Des tableaux de la Fondation Bemberg

Disponible jusqu’à l’ouverture de la terrasse ? Puis ?
Le salon de thé ouvre ses portes début Avril et terminera fin Octobre.

D’autres initiatives dont on peut peut-être parler ?

Tournoi et autre évènement peuvent être autorisés dans la cour de l’Hôtel, proche de l’entrée du musée.
Il sera seulement demandé aux organisateurs de ne pas mettre de banderoles et sonorisation, afin de ne pas perturber l’entrée des visiteurs. Seulement toléré une affiche sur pied, format A4.
Concernant les 2 ruches, elles viennent d’être mise en place dans la tour,
la semaine dernière. Les abeilles seront là à la fin de l’hiver.
Un nichoir pour faucon pèlerin ou crécerelle sera mis en place dans les prochains mois, lui aussi dans la tour, mais à un niveau supérieur aux abeilles.
On attend l’autorisation de la ville et le département.

La Fondation accueillera cet été une nouvelle expo temporaire.